Suivez nos nouvelles aventures sur http://lestoquesperdentlenord.blogspot.com

lundi 19 novembre 2007

De patientia




Certains d'entre vous s'en doutent, d'autres le savent, un tour du monde, c'est un très grand casse-tête administratif. Et là ceux qui me connaissent un peu sourient déjà. Nous allions, dans notre équipe de Toqués, quelques qualités nécessaires pour venir à bout de cette épreuve : l'anticipation, le sens de l'humour, l'organisation, l'efficacité, le sens de l'humour, l'optimisme, le goût de la lecture et le sens de l'humour. Une seule d'entre nous toutefois possède la qualité primordiale : la patience. Et ce n'est pas moi.
Nous avons préféré partir avec un maximum de visas, pour éviter ce que nous préssentions comme des complications possibles. Le premier visa nécessaire était l'iranien. Or pour avoir l'iranien on nous demandait le pakistanais. Et pour obtenir le pakistanais, on nous réclamait l'indien. La plus dégourdite de la bande (et ce n'est pas ma fille) s'en est chargée avant le départ.
Nous avons été bien inspirés vu que visiblement les voyageurs que nous croisons ont, en ce moment, bien du mal à obtenir leur visa pour le Pakistan ou l'Inde en Iran. Nous aurions été un peu coincés. Donc pas de regrets.
Mais voilà.
La plupart des visas sont valables un certain temps, pendant lequel on peut entrer dans le pays. Puis, à partir de cette date d'entrée, ils sont valables pour une durée variable en général de 1 à 6 mois. (il est fou d'ailleurs de constater les différences de formalités administratives, de durées de visas et de traitement général des voyageurs en fonction de leur nationalité) Cette règle est valable pour tous les visas... sauf pour l'indien. Valable 6 mois, dès la date d'émission. Nous y voilà. Le nôtre expire donc le 19 décembre, et nous ne l'avons compris qu'en Turquie, même si nous avions un petit doute.
Nous demandons donc une extension de ce visa, sachant que les extensions ne sont quasiment jamais accordées, sauf pour raison vraiment grave à justifier très précisément. Nous tentons donc le coup, pesant ce que nous devons demander et comment, n'étant pas trop gourmands nous contentant de demander un petit mois supplémentaire, jouant les nouilles franches, sans attendre la date d'expiration mais dès notre arrivée dans le pays.
Vendredi à Dehli nous nous sommes rendus dans un premier bureau, truc des home affairs. Après avoir fait la queue à l'extérieur, nous avons fait la queue dans une cour, pour attendre dans une salle d'attente afin de remplir un premier registre, pour faire la queue dans un escalier pour attendre dans une salle d'attente qu'on nous donne des formulaires à remplir, photocopies à faire, pour attendre qu'on nous reçoive pour plaider notre cause et remettre nos papiers. Nous avons franchi cette première étape sans trop de dégats, et avons été reconvoqués le même jour à 17h. Nous sommes donc revenus, avons attendus dans la salle d'attente qu'on nous remette une enveloppe cachetée, à porter ce matin dans un autre bâtiment, machin des foreigners affairs. Donc ce matin nous sommes vaillamment repartis, les petits princes et la princesse sous le bras, faire la queue devant un nouveau bâtiment, puis dans une nouvelle salle, afin qu'on nous donne de nouveaux formulaires à remplir et photocopies à faire, pour attendre de nouveau devant un guichet (quand c'est la pause-thé pour les employés, l'attente peut être très longue), puis un troisième guichet. Nous devons revenir mercredi matin.
Nous sommes chanceux, puisqu'il semble que nous réussissons avec succès à franchir les premiers barrages (faut dire que ça devient un peu notre spécialité), et à chaque fois en moins de 4h.
Mais pour le moment, rien n'est joué.
Si nous en sortons bredouilles, notre itinéraire indien en aura encore été amoindri (sans parler du fait qu'il nous faut aussi trouver dare-dare une liaison maritime pour partir d'Inde) mais nous aurons appris la patience au pays de la non-violence.
Et puis nous sommes bien sur notre parking : nous logeons à deux pas de la dernière demeure de l'idole d'Ulysse ex-aequo avec Léonard de Vinci : Gandhi, nous avons l'eau-chaude au coin de la rue, offerte par le Claridge (j'adore ces miracles indiens), un peu trop d'ombre pour nos panneaux solaires, et des voisins chauffeurs et gardiens de cars très sympas. Il est très facile de se déplacer en ville et de faire les courses grâce aux nombreux rickshaws, sans parler du fait que nous adorons ce moyen de transport qu'on exporterait volontiers. Et puis camper en Inde est vraiment agréable en fait, car ici, il est naturel de vivre dans la rue, donc hormis notre véhicule et notre teint peu communs, nous n'étonnons personne.

Donc d'ici mercredi, nous comptons sur vos prières, vos grigris, vos invocations, vos voeux, vos ondes en tous genres afin que nous obtenions enfin ce fichu tampon sur nos fichus visas et nous vous le rendrons au centuple lors des nombreuses visites de temples que nous pourrons nous offrir si vous avez été productifs.

23 commentaires:

Une famille de Toqués a dit…

Dites, pour la poste restante j ai quelques inquietudes, est-ce que certains d entre vous, en plus de nos meres, nous ont envoye quoi que ce soit ? Si oui faites le nous savoir par texto au plus vite. Nous y retournons demain et comment dire... vu que la aussi il nous a fallu pas mal de patience et faire 3 bureaux, il vaut mieux que nous soyions plus informes qu eux.
baisers a tous

Aitatxi a dit…

Répétez septante fois sept fois, tous les matins et tous les soirs, en restant très concentrés:
" Sainte Thérèse d'Avila accorde nous le visa"
C'est sûr que ça marche! De mon côté je m'arrange avec Saint Bernard qui a aussi de l'influence.
Laissez tomber Sainte Marie, la file d'attente est trop longue.
Quant à Dieu lui même, vu qu'il est partout, il ne comprend pas toujours ces histoires de frontières, même si ses meilleurs dévôts s'étripent à leurs propos.
Notez que Saint Christophe comprend bien les problèmes des voyageurs, et, dernière idée, vous pouvez arguer d'un pélerinage spécial après le 19 décembre (date par ailleurs fameuse) pour en toucher un mot à Saint Jacques qui aime bien ça.

La rurale a dit…

J'en parle aussi à Sainte Hélène !

Elise a dit…

Je ne peux pas faire grand-chose pour vous question sainteté, mon prénom n'ayant pas de sainte, mais je vous envoie quand même tout plein de bonnes ondes pour ces visas!

Je croise les doigts!

Profitez bien et bon courage pour vos pérégrinations administratives

tonton cristobal a dit…

Thérèse, profites tu de ces longs temps d'attente pour suivre les conseils de ton parrain et lire "les enfants de minuit" de S. Rushdie?
Je me suis renseigné: c'est mieux de le lire à Amristar, mais le lire à Delhi, c'est pas mal non plus!

Olivier D. a dit…

Je vais demander au Foundi local d'invoquer les esprits. LEs incantations sont un mélange d'Islam et de Vaudou. Ca peut marcher pour vous. Bises

Choukette a dit…

Je croise tres fort !!!

que la chance soit avec vous !!!

any a dit…

Pauvre Thérèse, qu'est-ce que tu dois souffrir toi qui marche à 100 à l'heure ! Vive l'Inde qui t'oblige à profiter calmement des beautés et curiosités du Pays et de ta petite famille
Bizzzzzzzzzzz à tous 5; Vive les vacances lointaines

ANY

Na a dit…

Mercredi matin, l'empereur, sa femme et le petit prince...
Ben voilà, on est mercredi matin et je pense très fort à vous !! Pourvu que le sourire de tombeur de Gasp fasse de l'effet au fonctionnaire que vous aurez en face de vous ! (chez nous, ils sont en grève aujourd'hui !)
Quoi que Gasp n'aura sans doute pas très envie de sourire après 3 h de queue...

horloge qui blogge a dit…

hum... je crois que nous sommes seulement mardi, na!
et donc mercredi et le visa des toqs, c'est demain!

Cyril Secourgeon a dit…

Hello Thérèse!
C'est simon qui m'a donné le lien de ton blog il est génial ça donne envie de tout plaquer et partir faire le tour du monde!
J'ai pu te voir en photo car je t'avoue qu'avec les années on a tous pas mal changé! En tout cas je suis content de voir que tout va bien, bonne continuation à toute la petite famille!
Cyril

ccxp&co a dit…

Oui Oui, je t'ai envoyé un colis au format lettre.... en tarif prioritaire. La postière m'a certifiée que vous le recevriez rapidement .....

ccxp&co a dit…

Trop de chance, c'est la Sainte Cécile dans 2 jours.. mais bon, je ne sais pas si la Sainte patronne des Musiciens va pouvoir vous aider...

Caro-sxb a dit…

Et une cargaison de trèfles ça marche?!
Je trèfle à fond pour vous
Caro-sxb

nelly a dit…

Cette fois ça y est, c'est mercredi matin, je vous imagine entre deux files d'attente et j'espère que les saints mêlent leurs efforts pour vous donner le fameux tampon. Dis-nous vite TT !

ximun a dit…

(Arg Cyril, j'avais oublié de te le préciser, mais Thérèse ne change PAS avec les années. Ou en bien. (Fais gaffe, je t'aurai prévenu...))

marie a dit…

Si j'ai bien lu en haut à gauche, cest gagné? Yeepee!

Elise a dit…

Quand on n'a pas de saint, il faut le devenir...
Aïe, aïe, aïe...
L'autre Elise

amatxi a dit…

OUF!!!
on va avoir bientôt un récit pimenté...on est prêt!

ccxp&co a dit…

Quel oeil Marie !
Je savais que t'y arriverait... le coup des blondes nounouilles qui insistent lourdement en faisant mine de ne rien comprendre, c'est notre atout secret qui marche à tous les coups....

Bravo, bravo....

ccxp&co a dit…

finalement, j'avais eu la même idée que les grands mères.... bon, moins culturel, soit ! Plus people et futil, OK !!!!
Je suis dégoutée de la life.....

Tenez moi au courant de la prochaine poste restante....

Aitatxi a dit…

Je suis avec Juanito qui atrouvé la coupe de Rachel super On vous embrasse

ximun a dit…

(Moi, la patience, j'aime pas ça...)