Suivez nos nouvelles aventures sur http://lestoquesperdentlenord.blogspot.com

dimanche 25 mai 2008

Ma fête des mères de toqué(e/s)


Comme de toute manière nous sommes totalement décalés, nous avons décrété à l'unanimité que les festivités en mon honneur débuteraient dès hier soir. Nous sommes donc allés nous taper la cloche dans un restau qui en plus de bonne bouffe a l'avantage de nous offrir un wifi, des puissance-4, des magazines et des serveurs fous de Gaspard qui viennent s'en occuper même lorsqu'ils ne sont pas de service (mais ça, c'est partout en Thailande), le tout dans un cadre charmant.
Au retour la folle soirée a continué. Alors que nous venions de rentrer, les lumières du chantier voisin se sont mises à crépiter, se sont éteintes et un beau feu s'est allumé. J'ai couru chercher un serveur du restau ultra-chic-ridicule voisin qui a appelé le propriétaire. Heureusement entre temps, les flammes s'étaient presque éteintes. Heureusement ou malheureusement parce que ce sera la seule construction en bord de cette plage jusque-là préservée, et ce coin de paradis va s'en trouver défiguré comme tant d'autres. Le propriétaire, un riche americain (de Hollywood nous disent les autochtones, bon, ça fait pas de mal de le croire, je peux juste vous dire que ce n'est ni Georges ni Harrison), est arrivé très rapidement. Le Jedi armé de sa lampe de poche, l'a entraîné voir ce qui s'était passé, et surtout lui a dit qu'ils devaient vérifier si le gardien qui dort là toutes les nuits n'était pas blessé. Ouf, ils ne l'ont pas trouvé, il n'était pas là. Enfin ouf selon nous parce que l'amerlhollywoodien était fou de rage et a rameuté son "staff" dans les dix minutes. On a pu aller se coucher rassurés.
Mais la fête ne faisait que commencer...
Au milieu de la nuit, nous nous sommes levés pour fermer quelques fenêtres puisque la pluie était de retour, mais ça encore, c'est habituel, il pleut toutes les nuits, et depuis trois jours, ce n'est que la nuit. Sauf que du coup nous avions un peu oublié les éléments de base du campement en bord de mer et en saison des pluies. Le Jedi avait bien amarré notre store qui nous protège à la fois du soleil et de la pluie mais nous ne prenions plus la peine de le replier tous les soirs. Donc un peu plus tard au milieu de la nuit, nous avons été réveillés par un bruit énorme, impossible de fermer ou d'ouvrir certaines fenêtres, impossible de voir à l'extérieur, impression très étrange la nuit : dans une bourrasque notre store avait été totalement arraché et obstruait tout le Toqcar. Vu la tempête extérieure, il n'y avait rien à faire à part attendre, et essayer de se rendormir, en rassurant les enfants (enfin les garçons parce que notre fille comme d'hab ronflait et ne se souciait de rien), en guettant les coups de vent, en guettant la mer, parce que les tempêtes en bord de mer c'est toujours inquiétant, et bêtement à Phuket, en période agitée pour l'Asie, et en pleine nuit, c'est carrément effrayant.
Après la pluie vient le beau temps, et ce matin, mon courageux mari est sorti par les portières-avant pour aller réparer comme il l'a pu notre store qui ne survivra pas au voyage mais pourra, grâce à son talent, terminer le mois (petit hommage à mon MacGyver personnel qui nous aura sauvé la mise plus d'une fois durant l'odyssée en plus de m'avoir offert trois enfants très créatifs). J'ai réussi à faire patienter les fruits de mes entrailles qui voulaient me faire des tartines dès 6h30 (j'avais négocié pour qu'ils ne me portent pas le petit déjeuner dans la capucine...), et quand je me suis levée, le vent ne s'était pas couché, mais en plus de délicieuses tartines (noires), m'attendait une ribambelle de cadeaux.
L'année n'est pas aux colliers de nouilles pour moi mais aux colliers de coquillages.
Rachel m'a écrit un message dans une coque, et elle m'a construit toute seule un collier, fait de ficelles ramassées sur la plage et d'un agglomérat de coquillages, le tout attaché par un chouchou rose-fluo, dont mon cher époux a décrété qu'il serait peut-être aussi très joli suspendu à mon rétroviseur (merci chéri). Elle m'a aussi offert un de ses colliers, qui en réalité est à Gaspard, et qu'il a cassé dans la minute. Et Ulysse m'a offert un collier pendentif fait avec une nacre qu'il a ramassée sur la plage, la plus grande du monde je crois, donc le plus gros pendentif du monde aussi, à la hauteur de son amour je pense.
Et hier Rachel avait choisi toute seule, dans leur recueil, un poème que pour l'occasion elle avait recopié dans son cahier et qu'elle m'a lu car elle a oublié de l'apprendre :

L'Adieu

J'ai cueilli ce brin de bruyère
L'automne est mort souviens-t'en
Nous ne nous verrons plus sur terre
Odeur du temps brin de bruyère
Et souviens-toi que je t'attends.

Guillaume Appolinaire

...

J'en fais aujourd'hui et devant vous le serment solennel : je ne dirais plus rien jamais rien sur les poèmes cucul la praloche, je ne rirai plus des fleurs des petits oiseaux des coeurs et des "maman chérie". Chers instituteurs des enfants, vous m'avez beaucoup manqué ce matin...
Beaucoup de psys se sont penchés sur la question, et j'ajoute mes coquillages à leur édifice : être maman et maîtresse, c'est vraiment pas facile. Comment ça je suis hors sujet ? Laissez-moi parler c'est ma fête.
J'ai quand même eu le droit de choisir ma musique ce matin pour l'occasion et je leur inflige l'intégrale de Cabrel. Voilà. Comme c'est jour de fête il n'y a pas d'école et en plus d'un bon repas au restau (où je vais devoir porter mes deux colliers, ouf que le troisième est cassé), on m'a annoncé un massage sur la plage (faut tout de même que je vérifie que les masseurs ne s'appellent pas Ulysse Rachel et Gaspard).

C'est en tout cas une fête des mères inoubliable et toquée comme je les aime.

Bonne fête à nos mamans et à toutes les autres !

14 commentaires:

ximun a dit…

Bon, je viens de glousser comme un orque épaulard derrière mon ordi.
Ça c'est du poème de fête des mères !

Ça me rappelle son fada de grand-père qui nous faisait quand même déclamer Tombeau de Mallarmé au ski...

Gros bisous à la p'tite mère TT en tous cas, amusez-vous bien !

Xixi.

marie a dit…

Elle a un peu changé de style poétique depuis l'année dernière la Rachouille dites! C'est l'effet Odyssée?!

amatxi a dit…

ça va Thérèse, tu as surmonté l'émotion de ce poème?
superbe et décalé, voilà , c'est tout Rachel!!!!

Na a dit…

Je suis morte de rire !!!
Top, le poème. Mais, ne te plains pas, tu aurais pu avoir du François Villons.

En tant que maman/maîtresse, tu aurais dû consacrer la semaine à la préparation de tes cadeaux de fête des mères ! Moi, je dis, venge-toi sur la fête des pères !

Moi, j'ai eu un porte-clés avec des plumes que j'ai malencontreusement (c'est vrai, en plus !!!) coincé dans la fermeture éclair de mon sac : je vous dis pas l'état des plumes après :-((

PS : et sinon, mes condoléances pour le store :-(
PPS : vous les faites griller comment, vos tartines ?

Na a dit…

Villon, sans "s"...

saperlipopette a dit…

Jolie fête Terez-Toquée, plein de biz, viens papoter où tu sais, tu nous manques***

tonton cristobal a dit…

TT, pourrais tu demander à tes webmasters de faire en sorte qu'on puisse visiter ton blog sans entendre "singing in the rain"?
Pensez à ceux qui vous visitent depuis un bureau ou une bibliothèque universitaire.....
Thanks!

Myriam, maman de Céline et Kenji a dit…

Je vous suis depuis le début et j'ose écrire seulement aujourd'hui.
Merci pour tous les bons moments que j'ai passé grâce à votre magnifique aventure. J'attends la suite et tous les récits et commentaires promis.

ximun a dit…

En effet Tonton Cristobal, et puis ça finissait par devenir un chouïa fatigant.

Je viens de désactiver le démarrage automatique, apparemment ça marche, dites-moi sinon.

Bonne journée à tous.

Une famille de Toqués a dit…

Merci Ximun, je ne savais pas que la musique s'allumait automatiquement mais vous me donnez des idees...
Merci Myriam de nous suivre, embrassez Celine et Kenji de ma part, qu'il me tienne au courant de ses resultats et de ses projets !
Bises a tous, je retourne sous mon cocotier, je suis plongee dans la vie des femmes de la Bible et la mienne est bien morne finalement...

ximun a dit…

*Parenthèse technique passionante*

Pas de pb TT, t'as juste une option à choisir normalement quand tu cliques sur "blog" dans Deezer (si tu fais comme ça).

Sinon quand tu colles le code html dans ton texte de blog, après, faut remplacer les 1 de "autoplay=1" par des 0 à la mimine. Voilà.

Caro a dit…

bonne fête des mères à toi chère thérèse et , puisque tu te fais rare parmi nous ces temps-ci, je viens à toi pour t'apprendre que ma fête des mères cette année fut particulière: je te rejoindrai d'ici quelques mois dans le club des mamans de 3!

Frédérique a dit…

Je me bidonne pour le poème ! je m'en vais lire les billets suivants mais déjà je ne suis pas déçue de ma visite de ce soir par ici !

Marc a dit…

Sorry for writing in english, but my frensh is a nightmare! For all of u who think our friends le Toqs have a hard time out there. Yes...sometimes they have ... sometimes the morning after ;-)

Use this link in your browser:

http://www.lost-satellites.de/images/stories/Etappe%2037/soirdeschlue.wmv

See u again my friends and fairwell

Marc