Suivez nos nouvelles aventures sur http://lestoquesperdentlenord.blogspot.com

samedi 16 février 2008

Le mythe du bon Toqué


Bon, je vous raconte la Thailande, parce que si la Russie a bien occupe nos esprits ces derniers temps, nous avons encore deux mois d'Asie et de soleil avant d'affronter le froid.

D'abord, on a fui notre plage malaisienne, puis la Malaisie parce que le nouvel an chinois brass les foules et envoie tout le monde sur les routes.

Ceci-dit une nuit sur les autoroutes de Malaisie c'est toujours bon pour les toques, ca nous permet de prendre une bonne douche dans des sanitaires plus propres que chez Amatxi (faut pas faire de jaloux).

Il y avait longtemps que nous n'avions pas passe de frontiere terrestre, celle-ci n'etait pas tres compliquee malgre la foule. Et nous avions en plus pu prendre notre assurance dans un des bureaux qu'on trouve sur la route ce qui simplifie bien les demarches que nous avons a accomplir dans chaque nouvelle contree.

Gaspard a fait ce coup-ci pipi sur le sol devant le premier guichet des douanes, je crois qu'il a decide d'en faire une tradition qui nous embarrasse un peu.

Une fois de plus nous avons ete surpris de constater qu'en quelques metres la vie et les hommes sont totalement differents d'un pays a l'autre.

En cherchant a acheter une bouteille de gaz (autre de nos obsessions de voyageurs puisque notre frigo fonctionne – ou fonctionnait – au gaz), nous avons aussi compris que nous aurions parfois un probleme de communication car l'anglais est loin d'etre utilise par tous et l'ecriture thai est tres jolie, mais ressemble a de petits vers de terre qui se tortillent. On a du gaz, on n'est pas surs que ce soit le bon. Il ne sera pas pire que le gaz indien qui noircit les casseroles et me transforme en sioux a chaque repas et semble avoir fait du mal a notre frigo qui ne sait plus trop ce qu'il est cense faire. Il nous reste un peu de frais dans la partie congelateur que nous trouvions inutile jusque la mais qui en ce moment nous sauve la mise. Vivement la Siberie, nous n'aurons plus de souci.

En tout cas les thais ont un mode de communication qui nous correspond parfaitement : le sourire. Quel plaisir ! Leurs visages sont marques par le sourire et je dois dire qu'on adore ca et qu'on sait repondre.

Apres les courses et formalites d'usage nous avons file vers un parc naturel qui abrite une magnifique cascade a 7 etages. Puisqu'on nous souriait on a compris qu'on pouvait dormir dans le parc. Le gardien de nuit est venu nous saluer et nous faire comprendre qu'il ne fallait pas s'aventurer dans la jungle en pleine nuit, mais il faut dire que cette cacophonie extraordinaire et un peu effrayante que pas un bruit humain ne vient deranger ne donne pas envie de sortir de chez soi. Le lendemain matin Gaspard a ete pris en charge par les employees du parc, folles de lui, bien sur, d'autant plus que grace a son francais parfait, chaque fois qu'il dit « camping-car » les thais comprennent « kap kun karp » signifiant merci. Reste a esperer que « tortue » ne soit pas un gros mot... Nous avons grimpe jusqu'au 4eme etage de la cascade et mange dans le bruit et les embruns, un petit parfum de fraicheur et d'aventure qui a ravi toute la famille. En partant nous avons compris pourquoi nous etions si tranquilles et seuls sur notre joli parking au milieu de la jungle : une barriere empechait tous les autres vehicules d'entrer... Coup de bol, malentendu, gentillesse de nos hotes ?..

Puis cap sur Ko Lanta. Revanche de mes pauvres enfants qui n'ont jamais vu l'emission du meme nom a cause du snobisme intellectuel de leur vieille mere et surtout du fait qu'elle aime etre tranquille le soir, mais qui l'auront foulee des pieds (l'ile).

Forcement, la cote thailandaise et les iles ce sont les plages de sable fin, la mer transparente, la vegetation de carte-postale. Mais a vrai dire c'est un petit choc pour nous parce que la contrepartie ce sont les installation touristiques, les restaus, les foules d'europeens sur leurs scooters, en maillot de bain dans les rues. Gros gates que nous sommes, nous devenons des snobs du voyage et supportons difficilement ce spectacle pas toujours rejouissant. On s'est un peu eloignes de l'agitation, mais certains chemins nous sont inaccessibles nous interdisant les endroits les plus recules. On a tout de meme degotte un petit coin parfait pour toques, tranquille, joli mais suffisamment pres d'une liaison internet, necessaire pour nous en ce moment pour regler mille formalites et prevoir la suite du voyage. Ce sera l'objet d'un futur message, celui-ci est deja trop long et nous fuyons dans quelques moments vers la Cote Est de l'ile, voire du pays, plus sauvage, a notre nouvelle image.


PS : Monsieur le Proviseur, Monsieur l'Inspecteur, promis je n'ai pas perdu tout mon français mais je tape désormais sur claver anglais. Les accents me reviendront dès le mois d'août. Si je reviens.

4 commentaires:

Na a dit…

Splendides photos de Thaïlande en ligne !

alt+233 a dit…

et les codes ascii, alors ! Pour ma part je n'avais même pas remarqué l'absence d'accents... Bon courage chez les touristes. LN d'orthez

ximun a dit…

Arf.
Mais vous devez être blasés maintenant, vous avez vu tellement de paysages incroyables... Et puis vous allez tout mélanger, hein ?
Enfin, le bronzage de ma filleule fait plaisir à voir !
Bisous à tous, et vivement le descriptif de votre itinéraire !!!

Elise a dit…

Ah non alors! Si vous mettez en ligne d'autres photos d'affreuses araignées comme celle-ci, moi je ne reviens plus!!!

Heureusement que le reste des photos rattrape haut la main cette horrible bestiole!

Et ces arbres avec d'immenses épines!!

Encore un très beau set de photos!

Bisous à tous les cinq