Suivez nos nouvelles aventures sur http://lestoquesperdentlenord.blogspot.com

samedi 18 août 2007

Bella ciao


16 août 2007
« J'oublie toujours qu'on est autour du monde- ou au tour du monde comme le tour de France, je ne sais trop ce qu'elle entend vraiment mais c'est son expression - on se croirait presque en vacances !!! » s'est exclamée Rachel alors que nous montions courageusement à vélo vers la Sacra di San Michele. Ou plutôt pendant qu'elle admirait le paysage et cueillait des fleurs et philosophait et que ses pauvres parents et son vaillant grand-frère pédalaient ou poussaient les vélos.
Impressionnante cette Sacra. On imagine tout à fait une ambiance digne du Nom de la Rose et je peux vous dire que face à ces monuments épousant la falaise et surplombant toute la vallée, on se sent humble et un peu flageolant.
Ah oui parce que j'ai oublié de vous le dire : nous sommes en Italie !
Nous avons (enfin selon les enfants) quitté notre bonne vieille France et ce qui est bien avec l'Italie c'est qu'on n'est jamais déçus, dès les premiers mètres, on sait qu'on y est. C'est tout de même fou ce qu'une histoire, une culture, un peuple imprègne un lieu, parce qu 'une frontière c'est bien peu de chose matériellement si l'on y pense. Et encore, lorsqu'on traverse un tunnel, on a un peu une impression de transition. D'ailleurs notre poète toquée, sur la route, au milieu du tunnel du Fréjus se réjouissait déjà : « Oh ! Mais ça semble très très beau l'Italie ! ».

18 août 2007
Au programme à Pavia : visites et ballades à vélo dans une ville charmante et qui semble bien vide, fantomatique même dans certains quartiers, comme toutes les villes universitaires l'été, dégustation de glaces, de pâtes fraîches, de sauces au basilic, de laitages très lactés, de fromages, de pizza, nous mettons un point d'honneur à ne manger que des produits locaux et vous vous doutez que la cuisine italienne plaît aux enfants qui dévorent. Nous y restons une troisième nuit puisque nous avons trouvé un camping charmant qui nous ravit tous : très joli endroit, très calme et familial, avec une piscine de taille parfaite, sur une fausse plage, hier soir nous y étions seuls, à siroter, après un petit tour dans l'hydro-massage (j'en rêvais et là il me tendait les bras) notre apéro de fin de première semaine (l'enfer je vous dis). Et la particularité de ce lieu est le cours d'aquagym en milieu de journée : tout d'un coup, des bonnes-femmes affluent et sortent d'on ne sait zoù, la musique techno se met en route, à fond les ballons et pendant une heure, notre paradis désert se transforme presque en piscine d'Ibiza... stupéfiant !
Nous profitons de cette quiétude quasi parfaite pour peaufiner nos installations et nous débarrasser de quelques livres. Le Gaspacho fait du charme à toutes ces dames qu'il salue de “ciao” irrésistibles, Ulysse se fait des tonnes d'amis.
Et pour ne pas décevoir les admirateurs de notre princesse intersidérale : une petite Rachelade. J'ai la chance de n'être pas seule sur mon vélo, mais d'avoir ma fille derrière moi. Et donc l'animation sonore et les encouragements. Alors qu'elle s'étonnait d'entendre un feu tricolore sonner, je lui explique la raison de la chose, profitant comme toujours, de cette occasion pour faire une petite ouverture sur le handicap etc etc. Elle me demande alors comment font les aveugles pour se repérer dans la rue, je lui parle de mémoire et puis de leur canne blanche. Et là elle s'exclame : “Ah oui ! C'est comme les morts-vivants !” Face à mon silence interloqué (et n'oubliez pas que je pédale aussi pendant tous ces échanges surréalistes), elle précise : “Ben oui, les aveugles font avec leur canne comme les morts-vivants avec leurs mains...”. Logique.
Viva Rachel et viva Italia !

Les photos se trouvent ici

10 commentaires:

Frédérique a dit…

Ciao bella !
Ravie de te relire, tu me manquais déjà !
On dirait que les choses se passent bien, que le charme naturel des enfants opère déjà, et Rachel, ma foi... est d'un naturel époustouflant ! qu'elle ne change pas surtout !
Ce que tu écris sur cette histoire de frontière qui n'est rien en elle-même mais qui n'existe par les cultures différentes que l'ont trouve de part et d'autre de la ligne imaginaire, je l'ai ressenti plusieurs fois en effet et c'est très vrai... C'est en tout cas assez saisissant de le lire sous ta plume.
Bonne continuation dans votre épopée, les toqués !

Na a dit…

Tous ces récits, toutes ces photos, mais c'est trop génial !!!
La Rachelade est de taille, j'adore :-)))
Et en plus, on peut de nouveau laisser des commentaires. Youpiiii !!!!

ximun a dit…

Super !
Je regarde les photos de suite.

(Et avoue le, le "ciao", il prononce un peu "kako" notre gaspatate, non ?)

Paqui a dit…

Oh mais que c'est chouette !
Et déjà magique !
Et toutes ces photos, merci merci de partager ça avec nous !

amatxi a dit…

merci pour la galerie de photos. Je trouve comme Rachel que le monde est à taille humaine pour l'instant! Et elle a raison, vous vous emmerdez pas, c'est comme si vous étiez en vacances pdt 1 année!
ciao bambini

Vanamelon a dit…

Superbe !
Merci de nous faire partager tout ça.

On voit bien sur les photos toutes les petites paires d'yeux qui brillent et doivent être drôlement contents avec leur maison ambulante.

Bisous à tous les 5
J'ai hâte de voir la suite.

Hélène et Olivier a dit…

Remarque concernant les photos destinées à l'inspecteur d'académie (celles ou l'on voit Ulysse et Rachel faire semblant d'être appliqués sur leurs devoirs) : magnifique organisation du Toq Car, ils ne peuvent pas copier l'un sur l'autre !

As tu pensé à un placard pour les souvenirs ?

Elise a dit…

Tout voyage commence par un pas.
C'est plutôt bien de commencer tranquillou avec des glaces italiennes et des pizzas... en attendant les sauterelles enrobées au miel et la saucisse de tripe de Yak !
bises

nelly a dit…

ciao les toqués,
merci de nous emporter un peu avec vous. Je suis votre itinéraire et veille à ce que vous ne passiez pas à Bologne sans vous y arrêter !! Buona strada, baci.

les poletto a dit…

benvenuti in Italia, un buon viaggio a tutti, Baci
i poletto